Prince captif de C. S. PACAT

septembre 17, 2018 Ariann 0 Comments

Résumé :

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d'Akielos. Mais lorsque son demi-frère s'empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d'un royaume ennemi.
Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s'allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l'homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr...

Avis :

J'avais beaucoup entendu parler de ce livre et les critiques positives quasi unanimes m'ont convaincue. Je me suis donc lancée dans cette trilogie. J'avais déjà lu un livre de romance homosexuelle masculine, mais là, j'avoue, je ne m'attendais pas à ça.
Si les scènes érotiques explicites sont bien dosées (dans le sens où elles ne prennent pas le pas sur l'histoire), j'ai été très gênée par le traitement de la sexualité dans cette histoire et je suis étonnée que ce point n'ait pas été soulevé dans la plupart des critiques que j'ai lues sur cette série.

Damen, prince de son état, est trahi par son demi-frère à la mort de leur père, et envoyé comme esclave au prince du royaume rival. Il est donc projeté dans un monde où l'homosexualité est la norme, où des pièces de théâtre mettent en scène des simulacres de viol pour plaire aux aristocrates, où les enfants vendent leurs corps à des hommes pour gagner un peu d'argent ou obtenir une certaine position sociale et s'extraire de leur misère.
Non mais really ? Et ça ne choque personne ? Je veux dire, on peut écrire des histoires avec ce genre de thème, mais là, ils ne sont absolument pas critiqués par les personnages. Les esclaves sexuels sont contents de leur sort et veulent être soumis, les actes de pédophilie sont décrits comme normaux et les enfants sont généralement montrés comme consentants et presque en demande, comme si c'était un jeu. Non, clairement, je n'ai pas adhéré. J'ai lu le 1er tome et survolé le reste.

Dommage, parce que les complots politiques et l'alliance entre Damen et Laurent étaient intéressants. L'alchimie entre les 2 personnages fonctionne bien : Damen est l'homme viril, droit et honnête, quand Laurent est plus stratège, fin et cynique. Ils doivent s'allier pour rester vivants à la cour, car à Vère aussi, la trahison est reine. L'intrigue tient donc la route et l'histoire est entraînante. Si la société imaginée par l'auteur avait fait montre de plus de subtilité et que les déviances sexuelles avaient été traitées avec plus de nuances, nul doute que j'aurais bien plus apprécié ma lecture...

Ma note :

0 commentaires:

Beautiful bastard de Christina LAUREN

septembre 10, 2018 Ariann 0 Comments

Résumé :

Brillante, travailleuse, et sur le chemin d’un MBA, Chloe Nills n’a qu’un problème : son patron, Bennett Ryan. Il est exigeant, brusque, inconsidéré – et complètement irrésistible. Un Beau Bâtard (*Beautiful Bastard).
Bennett a quitté la France pour revenir à Chicago et prendre un rôle primordial dans la grosse entreprise familiale. Il n’aurait jamais imaginé que l’assistante qui l’aidait depuis l’étranger était cette magnifique, innocente et provocante créature – créature qu’il a maintenant sous les yeux quotidiennement. En dépit des rumeurs, il n’a jamais été du genre à avoir une aventure sur son lieu de travail. Mais Chloe le tente tant et si bien... qu’il est prêt à briser ses règles si cela signifie l’avoir. Partout dans le bureau.
Alors que leurs appétits pour l’un l’autre augmentent jusqu’au point de non-retour, Bennett et Chloe doivent décider exactement ce qu’ils sont prêts à perdre afin de gagner l’autre.

Avis :

Ce livre est un peu spécial pour moi parce que je l'ai découvert en audiobook. Comme je veux améliorer mon anglais, je me suis essayé à ce nouveau format et je dois dire que l'expérience a été concluante.
Ce livre est donc facilement abordable en anglais si vous voulez le découvrir en V.O. Je tiens d'ailleurs à signaler que la version audio est très agréable. La diction est bonne, les mots bien articulés et la lecture est suffisamment lente pour permettre de bien assimiler le texte.

Revenons-en à l'histoire quand même, puisque que c'est un peu l'objet de la chronique :-) Je lis peu de romance contemporaine donc je n'ai pas de point de comparaison, mais j'ai trouvé ça plutôt divertissant. Ça reste un schéma classique : un mec beau mais horripilant, une fille belle et douée dans son travail, et nous voilà avec un duo qui se lance des piques sans arrêt mais qui ne peut résister à l'attirance qu'ils ont l'un pour l'autre. 

Si vous aimez le genre, nul doute que vous apprécierez cette lecture. On alterne les points de vue entre les deux personnages ce qui permet de comprendre les agissements de l'un qui semblent parfois irrationnels à l'autre.
Je regrette quand même le manque de surprise et de rebondissement. Le principal obstacle à leur relation est facilement surmonté une fois qu'ils admettent leurs sentiments. L'histoire en elle-même reste simple et tourne principalement autour des rencontres charnelles et les frustrations de nos héros. En résumé, une lecture sympathique pour passer le temps et se détendre.
Pour les plus accros, à noter que ce livre est le premier d'une série. Les suivants relatent les histoires d'amour de personnages secondaires ;-)

Ma note :

0 commentaires:

Un palais d'épines et de roses de Sarah J. MAAS

septembre 06, 2018 Ariann 0 Comments

Résumé :

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ?
A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Avis :

J'ai vu cette tétralogie beaucoup tourner sur booktube donc j'ai décidé de découvrir cette auteur. 
Le 1er tome est en fait une réécriture de "la belle et la bête". Feyre vit en bordure du monde des faes. Si un traité est censé protéger les hommes des êtres qui vivent de l'autre côté de la barrière invisible, des rumeurs laissent entendre que la forêt n'est plus très sûre... C'est ainsi que Feyre tue sans le vouloir un fae sous forme de loup alors qu'elle chasse dans la forêt pour ramener de quoi nourrir sa famille. Son père ruiné et invalide a baissé les bras, et ses 2 soeurs en font le moins possible (à croire que Feyre est aussi un remake de Cendrillon). Alors, quand un fae entre dans leur demeure en demandant réparation pour le meurtre d'un des siens, Feyre n'a pas le choix : elle part avec lui pour éloigner la menace qui pèse sur ses proches. Elle s'attend à d'horribles souffrances, à un monde cruel et sournois. Pourtant, quand elle arrive en pays fae, rien n'est comme elle l'avait imaginé.
J'ai vraiment pris plaisir à cette lecture, particulièrement quand l'héroïne découvre la cour de Printemps, avec ses dangers tout comme ses beautés. Certains personnages secondaires ont ravi mon coeur, tel Lucien, l'ami fidèle un peu espiègle, et Rhysand... Un fae beau, dangereux, ténébreux, sulfureux. Dès sa première apparition, on comprend qu'il aura un important rôle à jouer. Je ne dirai rien de plus à son sujet pour ne spoiler personne, mais c'est sans aucun doute le personnage que j'ai le plus apprécié.

J'ai à l'heure actuelle lu les 2 premiers tomes de la série. Si le 1er tome m'a plu pour la découverte du monde féérique et l'action du dernier tiers du livre, le 2e tome fait la part belle à la romance. Certains passages m'ont paru longs. J'aurais voulu que tout s'enchaine un peu plus vite, et paradoxalement, une fois que ça a été le cas, j'ai été un peu déçue par le développement qui est fait autour de Feyre. L'héroïne devient puissante, trop puissante. Je pense qu'il y avait moyen de poursuivre l'histoire sans en faire une Mary Sue. En plus comme la tension entre les personnages retombe, ce qui me tenait en haleine n'existe plus.
Vous l'avez compris, je ne pense pas poursuivre cette série. Malgré tout, j'ai passé un très bon moment et je ne regrette pas de m'être laissée tentée.

Ma note :

0 commentaires:

Winterhaven I : Refuge de Kristi COOK

août 27, 2018 Ariann 0 Comments

Résumé : 

Hantée par les visions du meurtre de son père, Violette McKenna croit devenir folle. Elle déménage à New York avec sa mère, qui pense qu’ainsi, Violette réussira à retrouver une existence normale. Cependant, la jeune fille se rend rapidement compte que la sérénité à laquelle elle aspire est encore loin. En effet, les étudiants de Winterhaven, son nouveau lycée, possèdent eux aussi des facultés paranormales. Elle attire l’attention du séduisant Aidan et découvre que leurs destins sont inextricablement liés, et de la plus mortelle des façons.

Avis :

Au hasard de mes pérégrinations sur booktube, j'ai entendu parler de ce livre et le pitch m'a tenté. Il s'agit du 1er volume d'une trilogie (dont le dernier tome n'est pas encore sorti en français).
Si l'on commence par la couverture, son design fait assez enfantin, présumant d'un contenu destiné à un public relativement jeune. Et c'est bien le cas...
Violette est une jeune fille qui a des visions mais elle ne peut en parler à personne sous peine de passer pour folle. Après la mort de son père, elle déménage avec sa belle-mère qui répond à une opportunité dans son travail. C'est l'occasion pour Violette de rentrer dans une nouvelle école qui l'a inexplicablement attirée. Elle comprend rapidement que les élèves de Winterhaven ne sont pas comme les autres : ils ont des pouvoirs, tout comme elle. Si notre héroïne est heureuse de ne plus rien avoir à cacher à ses nouvelles amies, elle rencontre aussi un garçon pas comme les autres. Avec lui, elle va découvrir que le monde est encore plus étrange qu'elle ne l'imaginait.
Bon. L'idée de départ était intéressante : une école pour ados dotés de pouvoir paranormaux, il y avait un fort potentiel pour des histoires originales et rocambolesques. Malheureusement, au lieu d'exploiter ce filon, l'auteur choisit de se rabattre sur un thème plus "banal", dans le sens où il a déjà été beaucoup exploité. Difficile d'en parler plus sans spoiler, donc je m'arrêterai là, mais je regrette vraiment que l'idée de départ ne serve que de contexte et ne soit pas au centre de l'histoire.
Par ailleurs, on tombe encore une fois dans le cliché de l'histoire d'amour entre la nouvelle et le mec le plus séduisant du lycée, mystérieux et secret. Il souffle le chaud et le froid, mais c'est en fait pour protéger sa belle... Violette ne fait pas non plus preuve de beaucoup de personnalité. Toute son attention est tournée vers Aidan au détriment du reste.
On retrouve aussi très clairement des références à des livres ou séries (que je ne citerai pas pour maintenir le mystère) ce qui me fait regretter un peu le manque d'originalité globale.
J'ai également été un peu dubitative quant aux capacités de prémonition de Violette. J'ai toujours beaucoup de mal avec les histoires de retour dans le temps et les failles que cela peut créer. Ici par exemple : elle voit sa belle-mère faire face à un danger. Elle se voit en train de l'appeler au téléphone puis l'accident se produire. Du coup, logiquement, Violette tente d'éviter la catastrophe dans la réalité. Voila le paradoxe : si elle se voit dans sa vision en train de prévenir sa belle-mère, c'est qu'elle voit l'avenir tel qu'il sera alors même qu'elle est au courant grâce à une vision. Cela suppose qu'elle ne peut rien modifier. Or, lors de plusieurs autres prémonitions, elle change l'avenir. Où est la logique ?
Au final, j'ai été déçue par la tournure qu'a pris ce livre et je ne lirai pas la suite. Peut-être que les tomes suivants sont plus surprenants, mais je n'ai pas été suffisamment intéressée par celui-ci pour vouloir m'en assurer.

Ma note :

0 commentaires:

The remnant chronicles de Mary E. PEARSON

août 20, 2018 Ariann 0 Comments

Résumé :

A princess must find her place in a reborn world.
She flees on her wedding day.
She steals ancient documents from the Chancellor's secret collection.
She is pursued by bounty hunters sent by her own father.
She is Princess Lia, seventeen, First Daughter of the House of Morrighan.

The Kingdom of Morrighan is steeped in tradition and the stories of a bygone world, but some traditions Lia can't abide. Like having to marry someone she's never met to secure a political alliance.
Fed up and ready for a new life, Lia flees to a distant village on the morning of her wedding. She settles in among the common folk, intrigued when two mysterious and handsome strangers arrive—and unaware that one is the jilted prince and the other an assassin sent to kill her. Deceptions swirl and Lia finds herself on the brink of unlocking perilous secrets—secrets that may unravel her world—even as she feels herself falling in love.

Traduction maison :

Une princesse doit trouver sa place dans un monde reconstruit.
Elle s'enfuie le jour de son mariage.
Elle vole des documents anciens dans la collection secrète du chancelier.
Elle est poursuivie par des chasseurs de prime envoyés par son propre père.
Elle est Princesse Lia, fille aînée de la maison Morrighan.

Le royaume de Morrighan est ancré dans ses traditions et les histoires d'un monde disparu, mais il y a certaines traditions que Lia ne peut respecter. Comme devoir se marier à quelqu'un qu'elle n'a jamais vu, pour sécuriser une alliance politique. Excédée et prête pour une nouvelle vie, Lia s'enfuit dans un village lointain le matin de son mariage et s'intègre parmi les gens du peuple. Intriguée par l'arrivée de deux étrangers beaux et mystérieux, elle ne sait pas que l'un est le prince éconduit et l'autre, un assassin envoyé pour la tuer. La trahison rôde et Lia est sur le point de découvrir de périlleux secrets — secrets qui pourraient changer son monde à jamais — alors qu'elle-même est en train de tomber amoureuse.

Avis :

Mon premier coup de cœur de l'année ! À mon grand regret, cette série n'est pas encore traduite, mais si vous vous sentez assez à l'aise en anglais, je vous encourage chaudement à vous lancer dans cette trilogie.
L'histoire démarre de façon assez classique : une princesse promise à un homme qu'elle ne connait pas, préfère s'enfuir plutôt que d'accepter un mariage sans amour. Elle part donc à l'insu de tous avec sa servante et meilleure amie, pour se cacher dans un petit village au milieu de nulle part. Elle veut repartir à zéro et rêve d'une vie simple, libre. Tout se passe bien jusqu'à ce que 2 hommes s'installent dans la petite auberge où elle travaille. Ils ont chacun une bonne raison de la chercher et bientôt, Lia sera rattrapée par son devoir.

Les chapitres se placent d'un point de vue interne, soit avec Lia, soit avec l'un des deux hommes. L'originalité, c'est que tout est fait pour nous laisser dans le flou et l'on ne sait pas lequel des hommes est le prince et lequel est l'assassin. On est donc pris dans l'histoire à tenter de deviner qui est qui. Puis, lorsqu'enfin ils dévoilent leur identité, tout est chamboulé et Lia part pour des contrées lointaines dans un pays ennemi. Confrontée à d'autres cultures, elle va découvrir que ce qu'on lui a enseigné depuis toujours n'est qu'une vérité tronquée voire un mensonge. À elle de tout remettre en question pour faire évoluer les mentalités de son peuple et changer la face du monde...

Difficile de résumer cette trilogie tant l'univers est riche et fouillé. Chaque détail a son importance et les chants ou contes qui débutent certains chapitres prennent tout leur sens au fur et à mesure que l'intrigue avance. 
L'amour est aussi présent sous forme d'un triangle amoureux. Si ce n'est pas votre tasse de thé, sachez qu'ici, il trouve une pleine justification et qu'il est indispensable à l'histoire. Les deux hommes sont d'ailleurs attachants, avec chacun leurs qualités et leurs défauts, mais aussi leur histoire et leurs failles.
Lia quant à elle, est une héroïne déterminée, forte et courageuse comme on les aime. Pas de niaiserie gratuite et une intelligence féroce. On ne peut que vouloir sa réussite et lui souhaiter le bonheur malgré les obstacles qui ne cessent de se dresser sur sa route.
Cette trilogie a tous les ingrédients d'une bonne histoire. Vous y trouverez des complots politiques et des batailles sanglantes, ainsi que des moments de franches camaraderies et des amis fidèles. Vraiment, tout est réuni pour passer un excellent moment de lecture. Mais surtout, ne prenez rien pour acquis car tout n'est que faux-semblant. Alors, à qui faire confiance ? Qui détient la vérité ? À vous de le découvrir. 

Ode à la tolérance et à l'importance d'échanger pour se comprendre, "the remnant chronicles" montre que côtoyer d'autres cultures et apprendre d'elles nous rend plus riches, et nous prouve que sous nos différences, nous sommes souvent bien plus semblables qu'il n'y parait.


Ma note :  

0 commentaires:

Métamorphose I : Exorde de Ericka DUFLO

août 13, 2018 Ariann 0 Comments

Résumé :

Senna, 16 ans, cumule les écarts de conduite, à tel point que son père l'envoie dans un pensionnat. Elle y tombe rapidement sous le charme d'Ian, un garçon aussi beau que dangereux. Mais de plus gros dangers planent au-dessus de Senna : son corps subit des transformations douloureuses, dont elle ne comprend pas l'origine, comme la marque hideuse et boursouflée qui grossit dans son dos. Pourra-t-elle accepter la vérité sur ce qu'elle est vraiment ? Ian est-il un allié ou un ennemi ?

Avis :

Ce livre est le 1er tome d'une quadralogie. 
Avant tout, j'ai apprécié la couverture qui donne envie de découvrir l'univers. J'ai donc démarré ma lecture sur un bon a priori.

Le début est selon beaucoup de commentaires que j'ai vus, jugé assez ennuyeux. Ça ne m'a pas gênée, mais je suis très tolérante envers les longueurs donc, soyez prévenus :-) En fait, il se passe assez peu de choses avant que Senna ne quitte sa maison pour le pensionnat de sa nouvelle école. À partir de là, les évènements étranges vont s'accumuler, notamment autour de Ian, un garçon de l'école qui est immédiatement intrigué par Senna et réciproquement. Dommage que pour cette romance, on tombe dans les clichés : le garçon étrange qui semble mépriser la fille dès qu'il la croise puis qui lui avoue qu'il est attiré par elle parce qu'elle n'est pas comme les autres (c'est-à-dire qu'elle ne réagit pas à ses capacités hors du commun comme les autres filles), ça ne vous rappelle rien ? Eh oui, Twilight a une fois de plus fait des émules...

Côté points négatifs, il y a aussi le revirement de comportement de l'héroïne dès qu'elle arrive au pensionnat. Avant ça, elle jouait les rebelles, traînait chaque jour avec des jeunes à la réputation douteuse et ne s'investissait pas dans ses études. Puis d'un coup, elle redevient une enfant modèle qui a peur d'enfreindre les règles. Ça manque de réalisme. J'ai trouvé également que Senna manquait un peu de curiosité. Elle s’inquiète de la marque dans son dos. Elle sait que sa famille lui cache des choses mais elle n'insiste pas vraiment pour découvrir la vérité. Et que dire de la fin... Elle accepte bien trop facilement ce qu'on lui impose, alors qu'elle aurait tous les droits de se sentir trahie et de vouloir se battre.

C'est pourtant une lecture qui reste plaisante. Ça se lit vite et facilement. Le livre a aussi le mérite de mettre en lumière des créatures fantastiques peu usitées. J'ai pour ma part deviné assez tôt la nature de Senna mais je pense que le mystère pourra perdurer pour ceux qui n'ont pas de connaissance particulière en mythologie grecque.

C'est une série qui plaira aux adolescents. Le schéma est classique mais l'histoire est somme toute assez agréable et remplit son contrat. Je ne pense pas poursuivre parce que ça manque un peu de profondeur et le suspense n'a pas été au rendez-vous pour moi, mais nul doute qu'il plaira aux amateurs du genre.

Ma note :

0 commentaires:

Angelfall de Susan EE

août 06, 2018 Ariann 0 Comments

Résumé :

Les anges ne sont pas ce que l'on croit.
Il détruisent le monde, éradiquent l’espèce humaine.
Dans San Francisco dévasté, Penryn, 17 ans, doit sauver sa jeune sœur, enlevée par ces monstres.
Sa seule solution : forcer l'un d'entre eux à l'aider...
Raffe, privé de ses ailes, voit dans cette alliance contre-nature son dernier espoir.
Une jeune femme et son pire ennemi se trouvent liés malgré eux.
Une relation dangereuse...
Mais jusqu'à quel point ?

Avis :

Déjà, j'adore la couverture (dommage que les éditions françaises aient fait le choix de modifier celle du tome 2, l'originale était bien plus belle et en accord avec l'histoire). Et puis la façon dont démarre l'histoire : une ambiance d'apocalypse, les humains terrorisés qui doivent loger dans des squats pour survivre entre les anges qui ont dévasté la planète et les pillards qui sont prêts à tout pour s'octroyer la meilleure part de ce qu'il reste. 
Dans ce chaos, Penryn essaie de s'en sortir. Et comme si ça ne suffisait pas, elle doit prendre soin de sa mère folle à lier et de sa soeur paraplégique. Alors forcément, un soir, tout dérape. Elle assiste à un combat entre des anges, dont l'un finit les ailes arrachées, puis sa sœur se fait enlever par ceux qui ont mutilé leur congénère. Penryn n'a alors plus le choix : pour retrouver sa sœur, elle va devoir s'allier à un ange qui a perdu ses ailes et qui veut à tout prix les récupérer.

Si je dois être honnête avec moi-même, la qualité de la série va malheureusement en déclinant. Si le 1er tome est très bon, Raffe est longtemps absent du 2e alors que c'est la dynamique du duo que forment nos héros qui apporte beaucoup à l'histoire, et dans le 3e, l'auteur fait des choix vraiment discutables et oublie de répondre aux questions essentielles posées au début de l'histoire. Malgré tout, j'ai passé un excellent moment et j'ai dévoré cette série. 
L'héroïne est volontaire, têtue et n'a pas froid aux yeux. Elle part affronter l'inconnu en compagnie d'un ennemi pour sauver sa petite sœur qui compte plus que tout et doit composer avec sa mère imprévisible. Le personnage de la mère est d'ailleurs excellent, avec cette part de folie qui le rend inquiétant et permet des situations complètement décalées. Raffe est le parfait personnage masculin, beau, mystérieux et sûr de lui, avec ce côté dangereux qui le rend irrésistible. Pour ne rien gâcher, les deux font preuve d'un humour cynique et mordant qui rend souvent les dialogues assez savoureux.
En fait, l'histoire est hyper addictive et fait la part belle à l'action dans un monde post-apocalyptique où le genre humain essaie de s'organiser face à une menace bien trop forte pour elle. Elle aurait sans aucun doute été un coup de cœur si certains éléments avaient été mieux traités, que toutes les questions avaient obtenu des réponses et que les personnages étaient restés cohérents et fidèles à leurs principes jusqu'au bout... 
J'aime la romance, mais là, on dirait que l'auteur oublie un peu son histoire et ses enjeux au profit de la relation entre les 2 héros. Je regrette aussi le destin réservé à deux personnages secondaires (l'un qui se voit condamné à une vie bien solitaire, et l'autre qui finit très mal en dépit d'une jolie rédemption).  Je n'en dirai pas plus pour ne rien révéler de l'intrigue, mais la fin aurait pu être bien plus satisfaisante.

Pour autant, je ne peux nier que c'était une très bonne lecture et je n'ai pas boudé mon plaisir !

Ma note :

0 commentaires:

Le pacte d'Emma de Nine GORMAN

janvier 07, 2018 Ariann 0 Comments

Résumé :

Je pensais qu'en me lançant dans ce pacte je risquais seulement ma vie, mais c'est ma raison qui est en train de s'envoler.
Je l'ai embrassé, mais ce n'est pas ce qui est le plus déraisonnable.
Ce qui l'est,
C'est que j'ai aimé ça.

Pour en dire un peu plus : Emma est atteinte d'une maladie neurodégénérative dont elle sait l'issue fatale. Elle décide de quitter sa petite ville natale pour New-York et l'anonymat que cela peut lui procurer. En effet, elle veut découvrir de nouvelles choses et passer le temps qui lui reste auprès de gens qui ne la définiront pas uniquement par sa maladie. Au cours d'une sortie entre amies, elle découvre l'existence d'un vampire. Lui vient alors l'idée que le vampirisme serait peut-être une solution à tous ses problèmes...

Avis :

Cette chronique sera un peu particulière parce qu'une fois n'est pas coutume, je vais user de spoilers.  J'ai trop de choses à dire.
Pour la petite histoire, Nine GORMAN est une booktubeuse reconnue dans l'univers de booktube. Si vous ne savez pas ce que c'est, je vous l'explique en 2 mots : il s'agit d'une section de youtube où des amateurs de lecture font part de leurs avis et découvertes livresques en vidéo. J'ai vu plusieurs de ses vidéos et apprécié sa façon de faire. Je me suis même découvert certains goûts communs avec elle. C'est par le biais de sa chaine que j'ai appris qu'elle écrivait et que son livre allait être édité. J'étais donc d'autant plus curieuse de me lancer dans la lecture d'un livre que son auteur ne m'était pas tout à fait inconnue. À savoir que l'histoire a été publiée en premier lieu sur wattpad avant d'avoir été éditée chez Albin Michel.
Tout ça pour dire que j'en attendais beaucoup. Un peu trop sans doute...

Pourtant, c'était bien parti. Le pitch me plaisait vraiment. L'histoire de la fille malade prête à tout pour ne pas mourir, quitte à devenir un vampire et à passer je ne sais quel pacte avec un monstre, ça avait de quoi me faire saliver ! Et au début, ça se présentait bien : Emma est un personnage convaincant et touchant avec un rapport à sa maladie bien retranscrit, entre colère et inéluctabilité. Les premières pages s'enchainent, le style est simple mais clair et entrainant. Et puis la romance débarque et là... patatras.
Passe encore les premiers clichés, référence à des oeuvres littéraires appréciées de l'auteur. Pour en nommer quelques uns : la fille vierge et innocente qui attire le milliardaire ténébreux dont le premier échange se fait lors d'un entretien au dernier étage d'un l'immeuble (bonjour Christian Grey), mais aussi les frères vampires, l'un attentionné et charmant, l'autre violent et manipulateur qui sont attirés par la même fille (bonjour Stephen et Damon Salvatore). Bon. Que l'on veuille mettre dans son livre des choses qui nous ont plues dans d'autres romans, je veux bien. Le truc, c'est que lorsqu'on utilise des clichés de façon si totalement assumée, il faut être irréprochable sur le reste. Or ici, les clichés s'accumulent jusqu'à l'overdose. L'héroïne qui était pourtant si prometteuse s'avère devenir une fille totalement guidée par ses hormones en dépit de tout le reste.



Au delà des clichés, j'ai trouvé très dommage que la problématique de départ ne soit pas plus exploitée. Il y avait pourtant matière à de très intéressants dilemmes moraux. On aurait pu y trouver une réflexion sur l'immortalité, sur le prix que l'on est prêt à payer pour rester en vie. Malheureusement, rien de tout ça ici. D'ailleurs, l'héroïne souhaite être transformée en vampire pour fuir sa maladie, mais jamais elle ne s'interroge sur la condition de vampire. On ne sait rien d'eux avant les vingt dernières pages : d'où ils viennent, comment ils sont créés, quelles sont leurs faiblesses ? Tout ce que l'on sait, c'est qu'ils boivent du sang mais qu'ils peuvent marcher en plein jour. Et rien de tout cela ne fait se questionner Emma.



En fait, le pacte passé par l'héroïne (qui soit dit en passant, est tombé complètement à plat pour moi, puisqu'en définitive, il n'y a aucune notion de contrepartie), semble uniquement prétexte à une romance sans surprise et très clichée entre une humaine innocente et un vampire torturé. Là encore, ça aurait pu passer. Après tout, quand on lit de la bit-lit, on s'attend un peu à ce genre de paradigme. Mais ma frustration et ma déception sont à la hauteur de mes attentes et du potentiel de départ. Je trouve que le véritable intérêt de l'histoire (Emma et son rapport à la maladie, la peur de la mort) est laissé totalement à l'abandon. En plus, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. Ni à Emma qui tombe amoureuse sans raison (qu'a-t-il fait pour lui plaire ?), ni à Andrew qui, même si l'on sent un lourd secret et que je sais que l'auteur a voulu en faire un homme au grand coeur sous des dehors antipathiques, n'a pas su se montrer suffisamment charmant pour me conquérir, ni même à Matthew qui s'est révélé bien trop peu charismatique et sans relief. J'ai apprécié malgré tout Nathan dont les réparties m'ont fait sourire.

Dernier point : les chapitres sont parfois entrecoupés par des passages du journal intime d'Emma. Elle souhaite effectivement conserver les souvenirs qui risquent de lui être retirés par sa maladie provoquant des pertes de mémoire. Là encore, ça aurait pu être un outil très intéressant pour ajouter du mystère, laisser entendre qu'il se passe des choses dont l'héroïne n'est pas pleinement consciente. Malheureusement, ces passages ne font que retranscrire certaines pensées d'Emma. Et comme la narration du livre est déjà à la première personne du singulier, ces sentiments ne sont pas des révélations, juste un résumé de son état d'esprit du moment. Dommage.

Le final relève un peu le niveau avec un retournement de situation bien amené et une révélation à laquelle je ne m'attendais pas. Je reste un peu sur ma faim quant aux pertes de mémoires expérimentées par Emma. Je voulais une plus grande révélation par ce biais, et là, le mystère reste entier. Peut-être le second tome offrira-t-il quelques réponses. Le tout est de savoir si ces interrogations sont assez grandes pour me pousser à vouloir lire la suite. Honnêtement, je n'en suis pas sûre...

Pour conclure, c'est un livre qui malgré un fort potentiel n'a pas su me séduire, la faute à de trop nombreux clichés et au manque de profondeur des personnages. J'ai pourtant fini le livre car le rythme est bon et le style, sans être particulièrement exceptionnel, sert bien l'histoire. Nine GORMAN doit à mon sens s'affranchir de ses inspirations pour nous offrir sa vraie vision d'auteur et créer un contenu véritablement intéressant.

Ma note :

0 commentaires: